Le Furoshiki emballe les adeptes du recyclage

Le Furoshiki, une technique qui nous vient tout droit du Japon, permet d’emballer sans papier ni scotch : une petite révolution du zéro déchet !

En cette période de fin d’année et principalement à Noël, la profusion de paquets, de papier et d’emballages que nous générons, ont un réel impact écologique. Heureusement, le Furoshiki venu du Pays du Soleil Levant, change la donne.

Le Furoshiki ou l’art d’emballer les objets avec du tissu, c’est une super idée venue tout droit du Japon. Élément essentiel de la culture nippone, le Furoshiki est un foulard traditionnel qui permet de tout envelopper pour le transport. Utilisé à l’origine pour porter ses effets personnels en balluchon, son utilisation s’est étendue pour emballer les cadeaux et transporter les objets du quotidien.

Le Furoshiki trouve probablement son origine à l’ère Nara au VIIIe siècle. Sa plus ancienne représentation remonte à l’ère Heian (IXe au XIIe siècles) et il apparaît sous la forme d’un paquet pour transporter des vêtements sur la tête.

Furoshiki signifie littéralement « étaler quelque chose au bain » : durant l’ère Edo (XVIIe-XIXe siècles), le Furoshiki était utilisé pour transporter ses affaires ou empaqueter les vêtements aux bains publics.

Pour l’heure, il revient à la mode comme technique d’écoemballage afin d’éviter le recours aux sacs plastiques. L’effet est garanti et la récup’ facile !

Si vos mains ne gèrent pas le côté glissant du tissu, vous pouvez penser aussi à réutiliser ce que vous trouvez à la maison pour emballer vos présents : des sacs en papier, du papier journal, des anciens calendriers ou encore des boîtes en carton.

Pour adopter quelques techniques d’emballages, il vous est possible de parcourir les différents sites internet qui le proposent où vous trouverez divers exemples.

Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *