Aux ordures les masques

La crise du coronavirus semble avoir laissé de côté les problématiques environnementales en générant pollution et gaspillage. Une nouvelle source de contamination est apparue : masques et gants abandonnés sur les trottoirs ou déposés par erreur dans le bac de tri.

Dans le milieu hospitalier, les masques chirurgicaux sont intégrés à la catégorie des DASRI (déchets infectieux de soins), celle-ci fait l’objet d’une procédure de traitement et d’incinération prise en charge par les hôpitaux ou par des sociétés spécialisées.

Pour les particuliers, les masques doivent être conditionnés dans les sacs poubelles classiques avec les autres déchets non recyclables de la maison, puis déposés dans le bac à ordures ménagères.

Malheureusement ce type de déchets est de plus en plus souvent jeté au sol ou dans le conteneur de tri. Qu’ils soient jetés au sol ou dans le bac jaune se seront les agents de la voirie, les éboueurs ou les agents du centre de tri de Manosque (qui trient nos emballages issus de la collecte sélective) qui se verront exposés inutilement à un risque sanitaire supplémentaire. Les masques et gants jetables commencent parallèlement à envahir un espace naturel déjà abondamment pollué par le plastique : la mer.

La secrétaire d’État à la Transition écologique Brune Poirson a annoncé que le jet de déchets sur la voie publique, qu’il s’agisse d’ordures, de masques ou encore de mégots, pourra être sanctionné d’une amende de 135 euros, contre 68 euros actuellement, selon un projet de décret qui devrait être présenté mi-juin.

Le CNRS et le Commissariat à l’énergie atomique travaillent sur un processus permettant le recyclage des masques. Les études s’orientent vers l’autoclave (stérilisation par la vapeur) et les rayons gamma et bêta (traitement par irradiation). Ces travaux ouvriront « la voie à la mise en place de recyclage, au moins pour les gros utilisateurs de masques (établissements de santé, grandes entreprises)” selon le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire.

Dans l’immédiat la seule destination d’un masque (ainsi que les mouchoirs, lingettes et autres textiles sanitaires jetables) reste le bac à ordures ménagères.

Partager sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *